31 mars 2008

Du chienlit

"Des fois il trouve qu'il sent bon & il insiste pour qu'elle sente bon aussi"

Je voudrai dévorer des Inrockuptibles & me bouger afin de trouver un employeur pour mon BTS en alternance. Je pense que je suis cuite pour ressembler à Patrick Bruel (il a été apprenti). C'est pas grave puisque l'année prochaine je serai où ? A Paris. & que là présentement j'ai Internet mais par contre y'a jamais aucune potesse de connectée elles n'ont qu'à pas avoir de vie palpitante merde à la fin. & puis c'est pas tout mais j'ai du dessin à faire & Photoshop en anglais. Mes couilles. "Y'a plusieurs viaducs en mai". Oui. Mc Do me réclame pour être sa nouvelle égérie du hamburger roussi & sentir la frite. J'aurai préféré les fruits, on va attendre un peu. Ohlala comme c'est moche elles ressemblent à des pigeons. Si tout pouvait être aussi héroïque que dans un manga. En attendant je me mange les joues elles sont toutes noires.

Ouïe : Ces mots échangés le lundi matin alors que je suis dans le gaz.
Vue : Paris. Tous ces dossiers de candidature.
Toucher : Les papouilles.
Goût : Blinis au nutella. Tiramisu maison & poulet-coco de mon amoureux.
Odorat : Lait de coco.

Musique : La complainte de la butte de Rufus Wainwright, Superbus pour la patate
Livres : J'me refait La transparence du mal de Jean Baudrillard,
Les poésies de John Donne,
Fullmetal Alchemist
Film
: Los olvidados de Luis Bunuel,
Recordados da casa Amarela de Joao César Monteiro

Posté par lilivaricelle à 21:43 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur Du chienlit

Nouveau commentaire